EN DIRECT - Référendum en Catalogne - Le porte-parole du gouvernement catalan annonce une victoire du "oui" "à 90%" - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

EN DIRECT - Référendum en Catalogne - Le porte-parole du gouvernement catalan annonce une victoire du "oui" "à 90%"

EN DIRECT - Référendum en Catalogne - Le porte-parole du gouvernement catalan annonce une victoire du "oui" "à 90%"

05h42: Le point lundi matin :

Le président de la Catalogne a affirmé dimanche que les habitants de sa région avaient gagné "le droit d'avoir un Etat indépendant" de l'Espagne, après avoir organisé un référendum d'autodétermination interdit marqué par des violences où selon son gouvernement le "oui" l'a emporté. Carles Puigdemont, 54 ans, à la tête de la Catalogne depuis début 2016, a ainsi porté son défi à l'Etat espagnol à un nouveau sommet, sur ce sujet qui divise presque à parts égales les Catalans.

Cette confrontation est considérée en Espagne comme la pire crise politique vécue par le pays depuis le Coup d'Etat militaire avorté de 1981.

"Aujourd'hui, il n'y a pas eu de référendum d'autodétermination en Catalogne. L'Etat de droit reste en vigueur avec toute sa force", a déclaré dans la soirée le chef du gouvernement conservateur Mariano Rajoy lors d'une allocution télévisée à l'issue d'une journée de vives tensions. Dans la nuit de dimanche à lundi, le porte-parole du gouvernement catalan Jordi Turull, a lui annoncé une victoire du "oui" "à 90%".

Selon lui, deux millions de personnes - sur les 7,5 millions de Catalans - ont estimé que la Catalogne devait devenir un "Etat indépendant sous forme de République", sur un total de 2,26 millions de voix. Quant au "non", il a obtenu 7,8% des voix (176.000), lors de cette consultation boycottée par l'opposition aux séparatistes.

L'annonce a été accueillie par des "hourras" et des pétards dans le centre de Barcelone où quelques milliers de séparatistes s'étaient rassemblés. Selon M. Turull, la participation a atteint 42,3%: un taux que le président régional Carles Puigdemont avait justement jugé acceptable, assurant que cela avait été le pourcentage de participation des Espagnols pour adopter la Constitution européenne.

Dimanche 1er octobre

16h55: La maire de Barcelone, Ada Colau, affirme que plus de 460 personnes ont été blessées lors d'incidents autour du référendum catalan.

14h58: Le match FC Barcelone-Las Palmas (16h15), placé sous haute tension en raison du référendum d'autodétermination en Catalogne, va finalement se jouer à huis clos dimanche face au "refus" de la Ligue espagnole de reporter la rencontre, a annoncé le club catalan.

"Le FC Barcelone condamne les actions menées aujourd'hui dans de nombreuses localités de Catalogne pour empêcher l'exercice du droit démocratique et la libre expression des citoyens. Face au caractère exceptionnel de ces événements, la direction a décidé que le match de l'équipe première contre Las Palmas se jouerait à huis clos face au refus de la Ligue de football professionnel de décider de son report", a écrit le Barça dans un communiqué.

13h37: Le FC Barcelone a demandé à la Fédération espagnole le report de son match contre Las Palmas, prévu dimanche à 16h15, en raison des tensions autour du référendum sur l'indépendance de la Catalogne.

13h14: La police espagnole est intervenue en force dimanche en Catalogne pour empêcher la tenue d'un référendum d'autodétermination, faisant des dizaines de blessés lors de charges contre des manifestants qui voulaient participer à ce vote interdit par l"Etat. Les policiers anti-émeutes ont également, selon des témoins, utilisé des balles en caoutchouc à Barcelone où des milliers de personnes étaient descendues dans la rue tôt le matin pour prendre part au scrutin.

Les manifestants ont aussi tenté de protéger les bureaux de vote lorsque la police y a pénétré de force pour saisir des urnes et le matériel de vote. Au moins 38 personnes ont été blessées dans la province, dont 35 légèrement, essentiellement des contusions, des vertige set des crises d'anxiété, selon les services d'urgence.

11h51: De nouvelles charges de la police à Barcelone auraient fait au moins 38 blessés selon un bilan.

11h07: La police charge les manifestants à Barcelone - Au moins deux blessés.

10h53: Les autorités craignent l'arrivée de groupes d'extrême gauche ou d'extrême droite qui pourraient provoquer des troubles et Madrid a dépêché dans la région 10.000 policiers et gardes civils. Il y aura "une grande mobilisation", mais il ne s'agira en aucun cas d'un "référendum d'autodétermination en bonne et due forme assorti de garanties et ayant des conséquences légales", avait déclaré samedi le préfet Enric Millo.

10h03: Des policiers anti-émeutes sont entrés de force dimanche matin dans le bureau où devait voter le président indépendantiste de Catalogne Carles Puigdemont dans un référendum d'autodétermination interdit par Madrid, a constaté une journaliste d'AFP TV.

Peu avant l'ouverture des bureaux de vote vers 9h00, les policiers casqués ont formé un cordon autour du centre sportif de Gérone où M. Puigdemont devait déposer son bulletin, pour éloigner la foule, puis ont forcé l'entrée pour saisir le matériel de vote.

09h23: La police nationale espagnole a commencé à saisir des urnes et des bulletins de vote destinés au référendum d'autodétermination de la Catalogne interdit par la justice, a annoncé dimanche le ministère de l'Intérieur à l'ouverture des bureaux de vote."Voici les premières urnes et bulletins saisis par la police à Barcelone. Les agents continuent leur déploiement en Catalogne", affirme le ministère espagnol, photo à l'appui, dans un tweet envoyé à 9h00.

8h52: Des milliers de Catalans étaient massés dimanche matin devant les bureaux de vote pour participer au référendum d'autodétermination, interdit par la justice mais que l'exécutif catalan a assuré pouvoir organiser, lançant un défi sans précédent à l'Etat espagnol. "Nous pouvons tenir un référendum d'autodétermination assorti de garanties comme nous nous y étions engagés", a déclaré à 8h00 (06h00 GMT) le porte-parole du gouvernement régional Jordi Turull.

Source JMM

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article