Florent PAGNY annonce l'AccorHotel Arena de Paris - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Florent PAGNY annonce l'AccorHotel Arena de Paris

Fort du succès que remporte son nouvel album "Le présent d'abord", n°1 des meilleures ventes de disques en France depuis trois semaines consécutives, totalisant déjà 72 000 passages en caisse, Florent PAGNY annonce son retour sur scène à Paris, pour le 5 mars prochain, à l'AccorHotel Arena, à bord du "55 Tour". Ses nouvelles chansons, mais aussi celles qui ont fait son succès depuis trente ans d'une carrière en dents de scie, sublimée ses vingt dernières années par des ventes exceptionnelles.
 
"Le présent d'abord" est un disque écrit et composé par de jeunes auteurs/compositeurs en vogue, de SLIMANE à NAZIM HITCH (AMIR, Kendji GIRAC, Claudio CAPÉO, ALMA), en passant par MAÎTRE GIMS ou même par Antoine ESSERTIER (réalisateur du premier album de VIANNEY), sans oublier le fidèle Lionel FLORENCE pour quelques textes. Si "Le présent d'abord" (composé par MAÎTRE GIMS) n'aura pas autant marqué les esprits que "Les murs porteurs" (offert par CALOGERO et Christophe CIRILLO il y a quatre ans), Florent PAGNY ne baisse pas les bras et dévoile le clip de "La beauté du doute", qui semble véritablement séduire ses admirateurs.
 
Florent PAGNY est à nouveau au cœur d'une polémique, après avoir récemment déclaré vouloir s'exiler au Portugal pour ne pas payer d'impôts sur l'héritage et sur la succession, mais aussi sur les royalties générées par ses ventes de disques... en France. Seulement voilà, pour un artiste ayant bâti sa carrière dans notre Hexagone, la pilule ne passe pas. "La vie est extraordinaire là-bas, mais j’y vais aussi pour de vraies raisons fiscales. Pas d’impôts sur l’héritage et sur la succession. Je n’en suis pas encore là, mais je trouve ça sympathique quand même. Parce que quand un mec a bossé toute sa vie en payant des impôts, le jour où il est mort, on lui reprend encore la moitié. C’est pas une honte, ça ?" déclare-t-il à Emmanuel MAROLLE du "Parisien" - qui selon l'artiste l'aurait trahi, car ses propos étaient censés rester off.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article